SACRÉS GAULOIS !

5246717 - sexy topless  muscular man isolated on black

C’est bien connu, les erreurs idiotes font toujours rire. De préférence, celles des autres, évidemment…Et en matière de « bourdes », vos ancêtres les Gaulois n’étaient pas en reste, loin s’en faut ! Lisez plutôt… Lire la suite

TwitterGoogle+TumblrFacebookAutres

LA LITTÉRATURE POPULAIRE VOUS DIT MERDE !

lit_popu_syda_productions

Si vous faites une rapide recherche Google sur le thème « roman populaire définition », les premiers résultats à s’afficher (Wikipédia en tête, évidemment) vont de « limite insultant » : Le roman populaire désigne des romans qui rencontrent un vaste lectorat mais s’adressent plus particulièrement à un lectorat socioculturellement défavorisé, en usant de recettes littéraires simples et éprouvées. À « ouvertement méprisant » : Littérature … Lire la suite

QUESTIONS D’AUTEURS : Comment réagir à une mauvaise critique ?

reagir001

Les questions, ou réflexions, d’auteurs au sujet des mauvaises critiques postées sur les blogs, réseaux sociaux, forums et sites d’achat reviennent si souvent, ces derniers mois, que j’ai décidé de vous faire à tous, et même à ceux qui n’en demandaient pas tant, une réponse « groupée » ! :-D Lire la suite

« Sporus », 15 ans de complicité avec ses lecteurs.

Couverture SG éditions (édition actuelle)

Paru en 2001 sous le titre très controversé de « Moi, Sporus, prêtre et putain », aux éditions Calmann-Levy, ce roman m’a valu alors le prix du premier roman.
Il a été réédité depuis avec deux autres titres : « Sporus », aux éditions Imperiali Tartaro (Monaco) et « Moi, Sporus, eunuque de Néron » chez CN éditions. Lire la suite

Génération Y et dégénération « baby-boom » !

generationy

Un type vient de me pourrir la matinée sur la plage, aie, aie, aie ! Voilà qui m’apprendra à être polie et à répondre « oui, Monsieur, en quoi puis-je vous aider ? », lorsqu’un vieux beau en short ridicule (motif gastronomique carrés de chocolat et petites fraises des bois) me demande si je parle français. Vous acceptez un brin de conversation impersonnelle par … Lire la suite